QUELLE RÉPONSE POSTPANDEMIQUE DE LA GUYANE ?

EN PREMIER LIEU:

La crise sanitaire engendre une grande vulnérabilité avec une population jeune et fragile

Dans un second temps nous somme dans une territoire isolé et exposé aux risques endogènes

3 proposition d’actions pour relancer la guyane :

  • Une économie de développement endogène;
  • assurer et renforcer le médico-social et l santé;
  • développer la formation et l’éducation et répondre aux besoins de la jeunesse

Ces trois domaines d’intervention doivent faire l’objet d’un portage de nos politiques accompagné d’une démarche concerté développées en fonction de synergies communes

Quelle démarche de mise en oeuvre ?

  • Observer et consulter en étant en veille informationnelle permanente. Il convient également d’être proactif et favoriser le dialogue social afin de conduire au changement souhaité.
  • Planifier et être rigoureux. C’est à dire ne pas avoir peur d’adopter une vision de log terme au lieu d’un simple vision électoraliste d’un mandat;
  • Agir avec efficience. Autrement dire rapporter le résultat obtenu les dépenses liée à un projet. LE ROI “return of investissement peut représenter une mesure également, en fait c’est démontré le coût du bénéfice attendu compte tenu d’investissement initié. Cela entraîne par nécessité de s’inscrire dans une démarche de qualité et dévaluation.
  • En dernier lieu, il convient de s’engager, ce qui signifie :
  1. Inscrire les projets dans une dynamique de développement de territoire

En définitive, il convient d’institutionnaliser l’engagement autrement il ne convient pas de programmer des projets selon, le calendrier électoral car il n’y a pas de suivi et de continuité du service public rendu.

FRANCK AVRILA